Catégories

Les meilleures stratégies pour la négociation de prix lors de l’achat d’un bien immobilier

Les meilleures stratégies pour la négociation de prix lors de l’achat d’un bien immobilier

Avez-vous jeté votre dévolu sur un bien immobilier que vous envisagez d’acheter ? Sachez qu’il existe plusieurs étapes qui meubleront le processus d’achat. Parmi ces dernières, figure celle de la négociation. Si vous souhaitez la remporter, découvrez ici les meilleures stratégies à adopter.

Considérez l’état du marché immobilier local

Avant de négocier le prix lors de l’achat d’un bien immobilier, vous devez examiner l’état du marché local. Cela consiste à considérer le prix moyen d’autres biens qui présentent des caractéristiques identiques à celles que vous souhaitez. La meilleure façon d’y arriver est de vous rendre sur des plateformes spécialisées dans le domaine. Autrement, vous pouvez solliciter l’aide des agents immobiliers exerçant dans la commune ou le quartier choisi. Ces derniers pourront d’ailleurs vous fournir tous les détails sur les prix au m². C’est ainsi que vous disposerez des arguments nécessaires et crédibles lors de la négociation du prix. Sachez que les vendeurs sont aussi informés. Par conséquent, prenez le soin de mieux vous ressourcer.

Lire également : Comment déclarer la vente d’une maison ?

Cherchez à savoir la date de mise en vente du bien

La date de mise en vente influence grandement le prix d’un bien immobilier. En effet, si le logement que vous envisagez d’acheter est mis en vente depuis quelques jours, il est improbable que le vendeur fasse d’importantes concessions. Par contre, lorsque celui-ci est proposé depuis plus de 2 ou 3 mois, la négociation pourrait aboutir. Dans le dernier cas, plusieurs raisons peuvent justifier la mévente observée. Entre autres, il se peut que le prix proposé paraisse trop élevé ou que le vendeur reste imperturbable lors des négociations. Quoi qu’il en soit, dès que l’offre date de plusieurs mois, n’hésitez pas à suggérer un prix  inférieur de 10 % à celui de base.

Tenez compte de votre budget

Entre le prix auquel le propriétaire souhaite vendre son bien et la ristourne que vous espérez, agissez toujours selon votre budget. L’idéal serait d’effectuer maintes analyses possibles, de réaliser tous les calculs envisageables et de recourir à votre courtier ou à votre banque. Dès que vous parvenez à définir votre limite budgétaire, vous serez mieux orienté. Cela vous permettra aussi d’avancer conséquemment vos arguments durant la phase de négociation.

A voir aussi : Impôts et construction de terrasse 2024 : quelles sont les règles ?

Déterminez les points faibles du bien visité

Pour espérer que le vendeur du bien accepte vos propositions, vous devez également miser sur les défauts que comporterait le logement. Dans ce cas, ne vous laissez pas très tôt emporter par la beauté physique du bien. Plutôt, cherchez à identifier ses points faibles et les utiliser à votre avantage. Ainsi, vous pourrez mieux plaider pour une baisse de son prix.

Articles similaires

Lire aussi x