Catégories

Comment empêcher la vente d’un terrain ?

Comment empêcher la vente d’un terrain ?

Vous possédez une parcelle de terrain, une maison, un bâtiment ou un entrepôt et souhaitez vendre à un promoteur ? Bonne idée ! Ce type de vente peut conduire au fait que vous bénéficiez d’une création immobilière importante. Mais êtes-vous prêt à éviter les pièges d’une telle opération ?

Évaluez correctement votre pays pour vendre à un développeur

Si vous lisez ces lignes, vous savez probablement que vendre votre propriété à un promoteur peut être une entreprise très lucrative. On estime généralement que le bénéfice est de l’ordre de 30 à 50 % par rapport à une vente entre particuliers. Cela s’explique tout simplement. Le promoteur immobilier s’appuie sur la valeur de votre propriété sur le projet de construction qu’il peut réaliser sur votre propriété.

A lire également : Quel crédit avec mon salaire ?

Votre pays a deux prix :

  • Le prix immédiat  : C’est le cours sur lequel vous voulez définir votre peut vendre une propriété telle qu’elle est à un acheteur particulier. Il correspond au prix du marché et peut être facilement négocié.
  • Le prix « potentiel constructible » : Il s’agit de la valeur que vous pouvez vendre à un promoteur immobilier. Cette valeur est directement liée aux droits de construction associés à votre paquet. Le promoteur parvient à les définir après avoir étudié les différents documents d’urbanisme de la commune (carte locale, carte municipale, etc.).

Ce « potentiel constructible » dépend principalement de l’emplacement de la parcelle, de la superficie maximale à construire et de diverses restrictions de construction (qualité du sol, nombre de places de stationnement, etc.).

A lire aussi : Comment estimer un prêt immobilier ?

Par conséquent, le prix du terrain ou de l’immobilier peut varier considérablement en fonction des caractéristiques et de l’emplacement. Deux propriétaires de terrains à proximité dans la même municipalité peuvent obtenir très différentes offres d’achat !

L’ un des pièges les plus importants à éviter si vous voulez vendre à un promoteur immobilier est de ne pas connaître le prix « potentiellement constructible » de sa parcelle. Il est donc important d’apprendre et de s’entourer de professionnels.

Les pièges des négociations

Mais il ne suffit pas toujours de connaître la valeur de la « publicité » de votre propriété. Les promoteurs immobiliers sont des spécialistes de la négociation. Ils sont basés sur un solde financier appelé « compte à rebours ». Ce bilan consiste à déduire toutes les dépenses (le prix du chantier, le montant de l’entretien, le prix du chantier, les taxes, les actions, les impôts fonciers, etc.) du chiffre d’affaires estimé de l’opération immobilière afin de déterminer la valeur d’achat de la propriété.

Par conséquent, il n’est pas toujours facile pour une personne de comparer les points de négociation sur le prix de la vente de sa propriété, qui fait face à un professionnel.

En outre, il convient de prêter attention aux conditions préalables, qui s’ajouteront inévitablement à la promesse. Vous déterminez les obligations entre vous et le promoteur immobilier. Et il y a beaucoup de points de vigilance afin que vous ne vous sentez pas bloqué par ce contrat.

La vente est terminée. Assurez-vous d’avoir négocié de meilleurs rendements. Le propriétaire peut être financièrement intéressé par le bon résultat du processus de promotion.

La vente s’arrête après plusieurs mois d’immobilisation de la propriété. Assurez-vous que vous avez écrit les conditions de paiement de l’indemnisation (généralement 5 -10% du prix de vente). En cas d’annulation du projet, le propriétaire avec sa propriété est dans ses bras, il devra donc recommencer ses pas.

Considérer les délais

Le dernier point que nous abordons sont les délais de vente à un promoteur. Une moyenne de 18 mois s’est écoulée entre la signature de la promesse de vente et la distribution authentique des ventes.

La plus longue étape consiste à obtenir un permis de construire pour faire appel. Si le vendeur et le promoteur immobilier signent une promesse de vente unilatérale, ils entameront les études architecturales en dialogue avec la ville. En règle générale, après 3 mois, il demande un permis de construire à l’hôtel de ville.

Les voisins disposeront alors d’un délai de deux mois pour s’opposer au projet de construction. Étant donné que les sociétés de développement immobilier ne sont pas toujours vues avec une bonne vue par le quartier, il n’est pas rare que les recours soient interjetés devant le maire de la municipalité ou directement devant le tribunal. Les retards peuvent alors augmenter considérablement. L’administration dispose de trois mois pour étudier et s’opposer au projet.

Il convient donc de s’adresser aux opérateurs immobiliers qui seront en mesure de construire le projet immobilier adapté aux attentes de la ville et d’atténuer les conflits potentiels avec les résidents locaux.

Entourez-vous de professionnels pour plus de sécurité

Vendre votre propriété à un promoteur immobilier peut être très rentable ! Cependant, à notre avis, il est important de vous entourer de professionnels pour sécuriser vos intérêts autant que possible.

Nos experts City&You fournissent à un promoteur immobilier un support personnalisé pour chaque vente. De l’étude de faisabilité de votre projet à la signature finale, nous sommes là pour vous aider à chaque étape du processus :

  • Évaluation immobilière ;
  • lien avec des promoteurs réputés qui s’intéressent à votre propriété ;
  • analyse de divers Offres d’achat ;
  • accompagnement dans les négociations ;
  • suivi du dossier et respect des délais ;
  • si nécessaire, solliciter des plaintes auprès de notre réseau de partenaires professionnels (avocats, notaires, architectes, bureaux d’études, etc.).

Souhaitez-vous bénéficier de conseils sur la vente de votre propriété à un promoteur immobilier ? Parle-nous !

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons