Catégories

Acheter ou louer logement étudiant ?

Acheter ou louer logement étudiant ?

Des milliers d’étudiants entrent à l’université chaque année. Malgré les efforts consentis pour assurer le logement de ceux-ci, seulement 6 % des apprenants arrivent à obtenir un accès aux résidences universitaires. Les 94 % restants sont obligés de souscrire à un bail à habitation. D’aucuns préfèrent même faire une acquisition définitive d’un appartement. La plus grande question que beaucoup d’entre vous se posent est s’il faut louer ou acheter un logement étudiant. Voici quelques informations qui pourraient vous aider.

Louer un logement étudiant : quels sont les avantages ?

Il existe plusieurs avantages qui s’offrent à vous lorsque vous décidez de louer un logement. Le premier, faut-il le rappeler est lié au caractère provisoire du bail. En effet, l’étudiant est appelé à faire usage du local loué sur une période très précise. Celle-ci est subordonnée à la durée de ces études qui est elle aussi précaire. Si l’usage n’est que temporaire, pourquoi acheter le bien ? Il va alors de soi qu’il est préférable de se contenter d’un bail temporaire qui prendra fin avec l’issue des études universitaires.

A lire en complément : 5 conseils pour investir dans l'immobilier

De plus, une location est largement moins onéreuse qu’un achat immobilier. En effet, vous dépensez à peine les 10 % du prix de l’achat d’un logement lorsqu’il s’agit d’un bail. Si vous voulez faire face à vos besoins pendant tout votre cursus universitaire sans vous ruiner, le mieux à faire est de penser à une location. Il faut également noter que vous n’aurez aucun mal à changer d’appartement lorsque vous partirez pour une autre université en pleine année académique.

Par ailleurs, louer un logement étudiant vous offre une multitude d’avantages sociaux. Vous avez la possibilité de bénéficier de plusieurs aides pour le financement de votre logement. Il faut noter que certains programmes initiés par le gouvernement couvrent tout ou une partie des loyers lorsqu’il s’agit d’un bail au profit des étudiants. Aussi, l’État se porte garant des loyers impayés pour un certain nombre d’étudiants bénéficiant de la garantie « Clé ».

A lire également : Est-ce que la moisissure est un vice caché ?

Acheter un logement étudiant : quels sont les avantages ?

Acheter un logement étudiant doit être considéré comme un investissement. Contrairement aux dépenses du bail, l’argent que vous dépensez pour acheter un logement est vu comme un investissement pérenne. Vous n’investissez pas pour une utilisation temporaire, mais plutôt une acquisition définitive du bien. Vous ne rendez pas le logement même après la fin des études.

De plus, les logements étudiants sont une vraie mine d’or. Compte tenu de la forte demande, les appartements destinés à ce type d’usage se font de plus en plus rares sur le marché, surtout à l’approche des rentrées. Il va de soi qu’une détention définitive de ce type de bien vous offre un atout considérable. Si vous êtes parent, ce choix vous permet de garantir un logement pour vos enfants qui entreront à l’université les années à venir.

Par ailleurs, il faut également tenir compte de la flambée du prix des biens immobiliers sur le marché. Vous achetez peut-être un logement pour les besoins de vos enfants, mais à l’avenir, cette décision sera pour vous un trésor. Vous pouvez revendre ce bien à un prix deux fois supérieur au tarif d’achat d’ici quelques années.

Les inconvénients de la location d’un logement étudiant

La location d’un logement étudiant peut sembler être une option plus simple et moins coûteuse à court terme. Il y a aussi des inconvénients à prendre en considération avant de se décider pour cette solution.

La location est un coût mensuel. En tant qu’étudiant, vous devez tenir compte du loyer ainsi que des charges supplémentaires associées telles que l’eau, l’électricité ou encore internet. Ces dépenses peuvent représenter un poids financier important dans votre budget déjà serré. Le propriétaire a tout pouvoir pour augmenter son tarif dès qu’il le souhaite, ce qui rend instable la gestion budgétaire.

Il faut aussi noter que les locations étudiantes sont souvent soumises à une forte demande avec très peu de choix disponibles, notamment lors des périodes charnières comme la rentrée scolaire. Les options les moins chères sont prises rapidement et vous pouvez finir par ne rien trouver correspondant à vos critères ni même à un prix abordable.

La location signifie aussi vivre dans une propriété qui n’est pas totalement vôtre. Vous êtes limité quant aux modifications possibles dans l’appartement ou la maison louée, puisque cela implique généralement de faire appel au propriétaire • s’il est disponible et coopératif • pour toute réparation importante ou projet majeur.

Le risque principal est donc celui de subir régulièrement des conditions de vie qui ne correspondent pas parfaitement aux attentes initiales.

Les inconvénients de l’achat d’un logement étudiant

L’achat d’un logement étudiant peut sembler plus attrayant à long terme, mais il y a aussi des inconvénients à considérer avant de se lancer dans un tel investissement.

Le coût initial d’un achat immobilier est souvent beaucoup plus élevé que celui d’une location. Le paiement en espèces ou la demande de prêt hypothécaire pourraient nécessiter une contribution financière importante au départ. Pensez à bien réfléchir aux avantages et aux risques liés à cet investissement.

Posséder un logement implique aussi des responsabilités supplémentaires. Les propriétaires sont tenus de payer les impôts fonciers annuels et les frais associés liés au maintien et à l’amélioration du bâtiment. En cas de remboursement sur plusieurs années, cela représente une somme considérable qui doit être prise en compte dans la gestion budgétaire.

Cela signifie aussi que si vous rencontrez des difficultés financières ou personnelles pendant votre séjour universitaire • ou même après • vous ne pouvez pas simplement résilier votre contrat comme avec une location classique. Vous êtes engagé pour toute la durée du prêt hypothécaire, dont les intérêts peuvent varier grandement selon les fluctuations économiques.

Il faut prendre en compte le marché immobilier local ainsi que ses tendances actuelles avant tout achat potentiel afin de s’assurer que l’investissement sera rentable. Si le marché est baissier lorsque vous cherchez à vendre votre logement, cela pourrait se traduire par une perte financière importante.

Un autre inconvénient potentiel est la charge mentale associée à l’entretien de votre propre propriété. Les travaux d’amélioration ou les réparations nécessaires sont de votre responsabilité et peuvent être coûteux en termes de temps et d’argent.

Articles similaires

Lire aussi x