Catégories

Charpente : comment choisir vos bastaings ?

Charpente : comment choisir vos bastaings ?

Dans le domaine du gros œuvre, comme la construction de toitures et de planchers traditionnels, les bastaings en bois constituent un élément clé. En effet, ils soutiennent les chevrons et renforcent parfaitement l’ensemble de la structure afin de lui assurer une longue durée de vie. Cependant, pour le choix de cette pièce, plusieurs critères doivent être pris en compte : l’essence du bois ou les dimensions. Comment choisir vos bastaings pour votre charpente ?

Les différents types de bastaings

Les bastaings existent en une large variété d’essences de bois, les plus courantes étant en pin sylvestre ou en pin maritime. Il est possible d’en trouver en d’autres essences comme l’épicéa, le sapin et le douglas. En général, ces pièces sont fabriquées avec des essences de bois résineuses et traitées qui conviennent particulièrement aux charpentes traditionnelles.

A lire en complément : Comment bien réaliser un ravalement de façade ?

Par ailleurs, les bastaings sont disponibles en différentes tailles. Le format le plus courant se trouve entre 150 mm de long et 200 mm de large. Leur épaisseur varie de 55 à 65 mm en général. Sur le marché, les pièces sont également disponibles dans des longueurs de 3 m à 8 m. Vous pourrez donc faire un poteau avec des bastaings en choisissant des pièces de bois aux dimensions adaptées à votre projet.

bastaings pièces bois charpente choisir

Lire également : Piscine enterrée : les éléments à connaître avant d'entamer les travaux

Les usages courants de ces pièces de bois

Le bastaing est très plébiscité pour les travaux de charpente ou de plancher. Sa résistance et sa légèreté en font d’ailleurs un produit adapté à un large éventail d’applications. Il peut jouer le rôle de solive, une méthode de construction dans laquelle des pièces de bois sont placées horizontalement et soutenues par des supports qui sont scellés au mur.

Les bastaings peuvent alors être utilisés comme :

  • solives d’enchevêtrure fixées à un mur,
  • solives courantes fixées entre deux poutres, deux murs ou deux têtes,
  • solives boiteuses reposant sur deux éléments différents, comme un mur et une poutre, par exemple.

Les bastaings alignés forment ainsi le support du plancher d’une pièce à étage ou encore la charpente du bâtiment. Ces pièces de bois peuvent aussi servir de charpente latérale ou d’arbalétrier, c’est-à-dire un des supports des versants du toit. Par ailleurs, il peut jouer le rôle de sablier, il s’agit d’une poutre en bois ou en métal à l’extrémité de chaque pente. Dans ce cas, il est posé de manière horizontale sur le mur de façade.

Enfin, les bastaings peuvent également constituer des pannes supportant les chevrons. Cet ensemble constitue la résistance de la structure avec des poutres verticales, horizontales et transversales.

Les avantages de l’utilisation des bastaings en menuiserie

Les bastaings sont utilisés comme solivage et montés horizontalement contre les poutres et les murs. Ils permettent le plus souvent de renforcer la structure globale. De plus, les versions en bois résineux assurent une isolation thermique optimale en empêchant les pertes de chaleur en hiver. En été, le bois résineux a l’avantage de réguler la température à l’intérieur de la maison. Enfin, les bastaings en bois résineux sont aussi appréciés pour leur bon rapport qualité/prix.

Notez que ces pièces sont disponibles en version traitée et non traitée. Il faut dire que les traitements augmentent leur flexibilité et optimisent leur résistance à l’humidité, aux dommages causés par les insectes xylophages et aux moisissures.

Comment mesurer et couper les bastaings pour une installation précise

Pour une installation précise de vos bastaings en menuiserie, il faut procéder avec rigueur lors des mesures et des coupes. Voici les étapes à suivre pour un travail soigné.

La prise de mesures doit être réalisée avec attention, en s’assurant que le bastaing soit bien horizontal. Les extrémités doivent aussi être inspectées afin d’éviter toute erreur au moment de la coupe.

La découpe peut ensuite se faire à l’aide d’une scie circulaire ou d’une scie sauteuse. Il est recommandé d’utiliser une lame fine pour éviter les déchirures du bois qui peuvent compromettre l’esthétique finale.

Avant la pose, il faut alors vérifier que chaque pièce a été découpée aux bonnes dimensions et qu’elle correspond parfaitement à son emplacement dans la charpente. Si nécessaire, des ajustements mineurs peuvent être effectués en ponçant légèrement les angles ou les côtés trop larges hors cote prévue avant montage.

Lors du montage proprement dit, veillez toujours à ce que chaque bastaing soit solidement fixé sur ses appuis et relié aux autres éléments structuraux par des liaisons adaptées (chevilles métalliques ou connecteurs). Cette dernière étape assure un soutien solide aux structures ainsi construites tout en garantissant leur résistance face aux contraintes principales liées au poids supporté (neige, etc.).

Il faut rappeler que ces opérations nécessitent une certaine compétence technique mais aussi un équipement adéquat. Donc, si vous manquez de connaissances techniques dans le domaine, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié pour une installation réussie.

Les critères à prendre en compte pour choisir la qualité et la résistance de vos bastaings

Choisir les bastaings pour une charpente peut s’avérer être un véritable casse-tête. Pour éviter de se perdre dans la multitude de choix proposés, pensez à bien prendre en compte différents critères de qualité et de résistance.

Le premier élément à considérer est la classe d’emploi. Elle détermine l’utilisation que vous pouvez faire du bois, selon son taux d’humidité et sa durabilité naturelle. Cette dernière est évaluée grâce à des essais en laboratoire qui mesurent la capacité du matériau à supporter les conditions environnementales (température, humidité…).

La classe d’emploi va aussi influencer le traitement que subit le bastaing pour renforcer sa résistance aux intempéries ou contre les agents biologiques tels que les champignons ou les insectes xylophages.

Il faut prêter attention au type d’écorce présent sur l’arbre dont provient le bois utilisé pour fabriquer les bastaings. En effet, ce dernier doit être bien protégé lorsqu’il pousse, car cela va impacter directement sa solidité et donc celle des bastaings qui seront issus de cette essence.

L’étape suivante consiste à vérifier l’apparence générale des bastaings : leur teinte uniforme ainsi que leur surface plane sont gages de qualité. Un bon indice quant à la qualité du bois utilisé réside aussi dans ses nœuds : moins ils sont nombreux par unité de surface, plus le matériau a tendance à être dense et solide.

Il ne faut pas négliger l’importance de la certification : elle permet d’attester que les bastaings ont été fabriqués selon des normes rigoureuses et respectueuses de l’environnement, tout en garantissant leur qualité et leur performance.

Articles similaires

Lire aussi x