Catégories

Quels sont les normes electriques ?

Quels sont les normes electriques ?

7 millions d’appartements (1) en France ne sont plus conformes aux règles de sécurité. De ce nombre, 2,3 millions d’installations électriques (1) sont même considérées comme très dangereuses. Ainsi, de nombreuses installations électriques peuvent s’avérer défectueuses, bien qu’elles respectent les règles de sécurité lors de leur exécution. La rénovation d’une installation électrique ne doit pas être prise à la légère pour se conformer aux normes électriques !

Risques électriques

Une installation électrique défectueuse présente un risque important d’électrification. En moyenne, il y a 4 000 électrisations lourdes, avec une centaine de décès par an. C’est aussi la cause de nombreux incendies : sur 250 000 incendies, 80 000 incendies sont d’origine électrique (1).

Lire également : Pourquoi choisir une baie vitrée pour son logement ?

Les chocs électriques peuvent avoir diverses conséquences pour les humains, en fonction de la performance de l’installation et de la durée de l’installation Contact :

  • brûlures internes et superficielles, souvent invisibles ;
  • brûlures électrothermiquesdues à l’apport de courant électrique dans le corps ;
  • chocélectrique : électrification fatale par contact avec trop d’électricité.

Les raisons de ces accidents d’habitat peuvent être nombreuses :

A lire aussi : Un beau parquet massif pour améliorer la décoration de votre maison

  • L’ eau favorise le risque de choc électrique ; absence
  • ou défaut du réseau terrestre ;
  • manque de protection contre les contacts indirects ;
  • surcharges de circuits, parties accessibles de l’appareillage de tension ;
  • usure du temps.

Par conséquent, pour votre sécurité, il est nécessaire de respecter les règles de base, et en particulier la norme électrique actuelle.

Le contexte réglementaire : la norme NF C 15-100

En France, une norme permet de réguler et de réguler les installations électriques. Cette norme établit ainsi un cadre juridique pour toutes les personnes qui réalisent des installations électriques à des fins de sécurité et de protection des biens et des personnes.

première édition du NF C15-100 a été publiée en 1911 sous le nom C11, et son titre a changé au fil du temps en NF C11, USE 11 et enfin NF C15-100. La première édition du NF C15-100 a été publiée en 1956. Il est devenu la norme actuelle en 1969 (2) : NF C 15-100 La (3). Il devient ainsi un engagement en faveur de la construction de nouveaux logements et, par exemple, impose la saisie de terres le même jour.

Adaptation aux évolutions technologiques et techniques, mais aussi à l’évolution de la demande d’électricité française, comme la prolifération des appareils électriques et ménagers dans un seul appartement, la norme NF C 15-100 est régulièrement mise à jour et complète son texte original . Il est principalement établi pour réguler toutes les installations électriques basse tension.

Par conséquent, cette norme NF C 15-100 est maintenant nécessaire pour les nouvelles installationsdans les anciens appartements pour :

  • chaque installation électrique a été entièrement rénovée dès que le système a été mis hors tension par le concessionnaire à la demande de son client afin d’effectuer la rénovation ; à la demande du pouvoir adjudicateur
  • d’

  • installations électriques partiellement rénovées ou de leur rénovation, pas de tension de déclassement par un donneur d’énergie.

Il convient donc que tous prennent note de cette norme avant toute mise en œuvre de la conformité.

Par conséquent, nous vous recommandons de lire cette sélection de livres sur l’électricité générale, les normes et le tableau :

Certaines dispositions de la norme

Il n’est pas possible d’identifier ici tous les aspects de la norme, mais voici quelques-unes des dispositions de base (3) :

1/ Le schéma de l’installation doit être précisé.

2/ Présence de fil de terre à n’importe quel lieu d’utilisation, même s’il n’est pas utilisé . Ce fil fournit une sécurité supplémentaire contre l’électrification.Lors de l’installation, le câblage doit correspondre aux codes de couleur Neutre en bleu, vert terre/jaune et pour la phase, toutes les couleurs sauf bleu ou vert/jaune (fils neutres et de phase sont le circuit).

3/ Chaque démarrage du circuit est sous protection différentielle avec  :

  • Un disjoncteur 16 A* ou un fusible de 10 A* pour conducteurs d’une section transversale de 1,5 mm² ;
  • un 20 A* Disjoncteurs ou fusibles de 16 A* pour conducteurs d’une section transversale de 2,5 mm² ;
  • A 32 A disjoncteur ou fusible pour conducteurs d’une section transversale de 6 mm² ;
  • *A = Ampère, unité de mesure de l’intensité du courant électrique.

4/Chaque canal d’installation électrique doit commencer et se terminer par une boîte de jonction . (panneau électrique, prise murale, montage en surface, boîtier encastré, boîtier carré,…).

5/Chaque engrenage avec des vis, et non avec des griffes (interdit). Dans le cadre d’une rénovation, en cas d’impossibilité de changer un boîtier qui n’est pas équipé d’une vis de fixation, il est nécessaire d’installer un dispositif de griffe.

6/ Sortie : 2 pôles sol avec format de protection enfant.Notez qu’une sortie dans une salle de bain ne peut pas être inférieure à 0,60 m d’un point d’eau. Aucun appareil électrique ne doit se trouver à moins de 2,25 m d’un bain ou douche (à l’exception du chauffe-eau de stockage et du matériel électrique étiqueté IP x 3).

7/ Equipement au moins 4 circuits spécialisés (sauf boîtier T1) : 1 plaque de cuisson ou hob.3 autres circuits au choix : four, lave-vaisselle, machine à laver, sécheuse, congélateur

8/ Dispositions spéciales pour le chauffage par radiateurs électriques. La section transversale des conducteurs en cuivre doit être fonction de la puissance des dispositifs.

La liste est loin d’être complète. Par conséquent, il est important de se tourner vers des professionnels pour ce type d’installation .

Contrôle de la norme : Le Consuel

Une fois votre installation terminée, elle doit être examinée par un expert nommé Consuel Agent (souvent appelé Consuel).

Le Consuel ( National Comité pour la sécurité des usagers et de l’électricité) est l’ organisme accrédité responsable du contrôle des installations électriques. Il délivre un certificat de conformité (le consuel) exigé par votre distributeur d’électricité (FEDER ou autorité locale) avant de démarrer le compteur et de le raccorder à partir de la maison.

Remarque : Lors de la vente d’un appartement avec une installation d’électricité qui a été réalisée depuis plus de 15 ans, le vendeur est tenu de créer un état d’installation intérieure (4). La validité du document est de trois ans.

Même si vous avez des concepts éducatifs pour l’électricité, initier une rénovation partielle ou complète de votre installation électrique nécessite un minimum de compétences. La nomination d’un professionnel reconnu semble être la décision la plus intelligente, le problème est souvent crucial

Pour votre sécurité, les appareils électriques de votre maison doivent être conformes aux normes NF (pour la France) et CE (pour l’Europe). Rappelez-vous également que depuis le 8 mars 2015, l’installation d’un détecteur de fumée est obligatoire.

( 1) Données de l’ONSE (Observatoire national de la sécurité électrique) (2) Décision du 22 octobre 1969 relative à la réglementation des installations électriques des bâtiments résidentiels (3) Bandes nominales proposées par des fabricants d’équipements tels que Hager ou Legrand (4) Article L134-7 du Bâtiment et du Logement

Organisation

Articles similaires

Lire aussi x

Show Buttons
Hide Buttons